Documentation française pour antiX

Forum Forums General Other Languages French Documentation française pour antiX

  • This topic has 34 replies, 4 voices, and was last updated May 8-7:06 am by ChPol.
Viewing 15 posts - 16 through 30 (of 35 total)
  • Author
    Posts
  • #128502
    Member
    ChPol

      La présentation du gestionnaire de paramètres d’IceWM a été totalement revue. Elle comporte maintenant des onglets et est donc beaucoup plus aérée. Le site de la documentation française d’antiX présente cette nouvelle interface. Toutes nos félicitations à PPC pour ce beau travail.

      Ch’Pol

      • This reply was modified 4 months, 1 week ago by ChPol.
      #129356
      Member
      ChPol

        Un nouveau petit article dans la documentation française d’antiX. Si on s’installe, si on peut investir dans l’achat raisonnable de matériel, quelques notions pour obtenir une bonne connexion Internet : cela va sûrement faire ricaner les vieux routards, mais comment les nouveaux peuvent-ils l’apprendre si personne ne leur dit ?

        Ch’Pol

        #130133
        Member
        ChPol

          Le programme « Accès au cloud » permet d’automatiser le montage d’un disque distant Google Drive ou OneDrive sur votre distribution antiX. Une fois configuré, vous ouvrez votre disque « nuagique » dans votre gestionnaire de fichiers d’un clic. Si vous voulez vous protéger de la curiosité insatiable des GAFAM, vous pouvez utiliser un service qui protègera pleinement vos données comme pCloud, société de droit suisse.
          Les configurations et utilisations sont détaillées dans la page « Accès au cloud » de la documentation française d’antiX.

          Ch’Pol

          #130134
          Member
          Wallon

            Attention concernant pCloud, la Suisse ne respecte pas le RGPD de l’Europe. C’est une autre législation. Il ne faut pas faire confiance et surtout pas à recommander pour le business.

            #130137
            Member
            ChPol
              Wallon
              Attention concernant pCloud, la Suisse ne respecte pas le RGPD de l’Europe. C’est une autre législation. Il ne faut pas faire confiance et surtout pas à recommander pour le business.

              Les Echos

              Une application de fait
              Il est essentiel de comprendre que même si la Suisse n'adopte pas le RGPD par un accord bilatéral, celui-ci a vocation à s'appliquer en Suisse dès l'instant où le traitement de données à caractère personnel porte sur des personnes ressortissantes de l'Union européenne.
              Une société suisse inscrite au registre de commerce de Lausanne qui emploie exclusivement des personnes de nationalité suisse et qui ne travaille que pour des clients suisses, mais dont l'activité porte sur le traitement de données personnelles de personnes physiques en France, Espagne ou Allemagne, sera soumis au RGPD.

              Tu as des informations permettant d’affirmer qu’une nouvelle législation suisse permet un contournement de fait de la part des sociétés suisses ?
              Sans compter que ce n’est pas leur intérêt de se couper de la clientèle européenne.
              Par contre ils n’appliquent pas les lois communautaires et donc ne fournissent pas par exemple à la police ou aux autorités judiciaires des renseignements sur leurs clients sur simple demande. Il faut que cela passe par une juridiction suisse avec une notification claire appuyée par des preuves.

              PS : Je ne dis pas cela pour la Belgique, je ne connais pas vos lois. La législation française est maintenant affligée d’une juridiction d’exception pour le terrorisme, ce qui pourrait sembler excellent, sauf que le terrorisme n’est pas clairement défini. Ainsi un groupe d’anarchistes qui utilisait Linux avec des partitions cryptées, Signal comme messagerie et qui faisait des installations gratuites d’iOS sur des smartphones a de graves ennuis avec la justice française, car pour le juge saisi « c’est la manifestation évidente de la préparation d’actions terroristes ». Sous-entendu : si on n’a rien à se reprocher, toutes ses données doivent être consultables par n’importe qui.

              • This reply was modified 3 months, 4 weeks ago by ChPol.
              #130243
              Member
              ChPol
                Walllon déclare :
                Attention concernant pCloud, la Suisse ne respecte pas le RGPD de l’Europe. C’est une autre législation.
                Il ne faut pas faire confiance et surtout pas à recommander pour le business.

                Attention Wallon, ton affirmation, fausse, peut être considérée comme calomnieuse et même diffamatoire.

                Après vérification précise sur les pays compatibles avec le RGPD :
                La décision d’adéquation : signification et pays concernés
                Une décision d’adéquation est une décision prise par la Commission Européenne qui prévoit que l’Etat tiers offre un niveau de protection approprié après examen global de la législation en vigueur dans ledit Etat.

                Suisse
                En Suisse, la protection des données personnelles est assurée par la Loi sur la protection des données (LPD). Une nouvelle loi sur la protection des données (nLPD) doit entrer en vigueur en septembre 2023 pour continuer de s’aligner sur le niveau de protection assuré par le RGPD. Ainsi, la décision d’adéquation en vigueur depuis le 26 juillet 2000 perdure.

                Commentaire : La Suisse est en conformité avec le RGPD du droit européen depuis vingt ans et parfaitement sûre pour les entreprises.
                Suite à des critiques générales qui ont notamment conduit à disqualifier les États-Unis, un temps acceptés comme compatibles RGPD, la Suisse a élaboré une nouvelle loi générale (nLPD) qu’elle a fait analyser par des commissions européennes avant de la faire voter pour être sûre de sa parfaite conformité. Elle fait partie des quatorze états qui sont considérés comme valide de ce point de vue. C’est une constante de la confédération helvétique de s’aligner a minima sur toutes les spécifications techniques, industrielles, administratives de ses voisins européens.

                Sur le site de l’administration suisse pour les PME :

                La compatibilité du droit suisse avec le droit européen, et notamment le Règlement européen sur la protection des données (RGPD), constitue l’autre enjeu principal de la nouvelle loi. La nLPD devrait permettre <strong>de maintenir</strong> la libre circulation des données avec l’Union européenne (UE) et ainsi d’éviter une perte de compétitivité des entreprises suisses.

                Effectivement, ce travail de conformité avec ses voisins est motivé par la volonté de favoriser les exportations industrielles au sens large, mais on ne peut pas critiquer un pays francophone pour ses visées capitalistes et favoriser un pays anglophone capitaliste dont les déclarations sont régulièrement retoquées comme n’étant pas sincères (comme les États-Unis qui affirment qu’ils ne « consultent » pas les données de leurs clients parce qu’ils ne consultent que les extractions automatiques faites par des robots pour rechercher des négociations de contrats, des établissements de brevets,…).

                Je ne suis pas Suisse mais je dois avouer que je ne comprends pas ton attaque contre cette société dont l’offre me semble très intéressante et très sûre pour un public européen francophone aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises.

                Ch’Pol

                #130300
                Member
                Wallon

                  Cher ChPol,

                  Arrête s’il te plait de répendre des fake news.

                  La Suisse est connue pour ne pas respecter les règles de transparence (c’est un jargon juridique!). Les Etats-Unis et l’Union européenne ont déjà saisi les avoirs des banques suisses (exemple HSBC…) pour ne pas avoir respecté les lois LAB (fraude fiscale grave organisée, blanchiment). Et pourtant, la Suisse affirmait qu’ils appliquaient les mêmes lois. La Suisse a un lourd passif avec la Belgique concernant les affaires juridiques et financières très litigieuses concernant la compagnie aérienne nationale belge qui s’appelait Sabena.

                  Mes collègues juristes et informaticiens qui font les audits financiers avec moi ne trouvent pas souvent toutes les réponses que doit dresser le DPO de chaque entreprise en Europe.

                  Sais-tu que les entreprises sont obligées de nommer quelqu’un qui travaille à plein temps pour vérifier toute la documentation du RGPD ? Cette personne doit être mentionnée sur le site Web avec numéro de tel, email.. Chaque particulier en Europe à le droit de prendre contact avec cette personne pour modifier / effacer ses données. Je ne vois rien de tout cela sur PCloud.

                  Les data doivent être sur un serveur physique en Europe. La Suisse ne peut même pas lire sur un écran les données des citoyens européens… Cela veut dire qu’un juge Suisse n’est pas autorisé à lire / saisir des données.

                  J’ai un compte sur PCloud et je n’ai jamais réussi à voir où se trouve physiquement mes données.

                  Avec l’expérience, je sais qu’une entreprise qui arrête de payer son contrat aura beaucoup de difficultés à récupérer les datas et les backups. C’est contraire au RGPD. Le fournisseur Cloud n’est jamais propriétaire des données.

                  Bon, je ne vais pas mettre ici toutes la documentation concernant le RGPD, ce n’est pas un forum juridique.

                  Maintenant, si tu veux PCloud, il faut au minimum placer ses données sur un serveur au Luxembourg (pas en Suisse) et trouver un contrat avec le nom du responsable chez PCloud qui pourra t’aider à compléter ton dossier RGPD. Surtout, ne pas utiliser les textes affichés par PCloud d’origine suisse. Uniquement utiliser les textes du droit européen et vérifier toutes les conditions avec PCloud.

                  Bien à toi,
                  Wallon

                  #130311
                  Member
                  ChPol

                    C’est toi qui répand des INFORMATIONS FAUSSES NON VÉRIFIÉES.
                    Je t’ai donné le site gouvernemental suisse pour les entreprises suisses : lit la page officielle, elle est en français !
                    Si tu t’inscris sur pCloud pour un service gratuit, tu choisis Luxembourg ou Etats-Unis : pour des Européens on choisit Luxembourg pour avoir les garanties attachées à l’Europe. Je l’ai indiqué dans ma page.

                    En cherchant “décision d’adéquation Suisse par Commission Européenne” on trouve des dizaines de pages dont, en date de janvier 2024 :

                    Décision d’adéquation de l’UE concernant la Suisse

                    15.01.2024 – Dans son rapport du 15 janvier 2024, la Commission européenne a confirmé que le niveau de protection des données garanti par la Suisse était adéquat. L’UE reconnaît ainsi que la législation suisse continue d’offrir un niveau de protection suffisant en matière de traitement des données personnelles.

                    Les données personnelles provenant d’États membres de l’Union européenne (UE) ou de l’Espace économique européen (EEE) peuvent continuer d’être transférées sans garanties supplémentaires vers la Suisse. En effet, l’UE a reconnu que la législation suisse offrait un niveau de protection suffisant.

                    La décision d’adéquation de l’UE dont la Suisse disposait depuis l’an 2000 avait été adoptée sous la directive précédant le RGPD (directive 95/46/CE).

                    Tu peux aussi consulter le site de la Commission européenne qui ne répand pas de fausses nouvelles et dont cette page cite les quatorze pays dont je te parlais et où figure la Suisse (en anglais, mais rien n’est parfait en Europe). Citation, mais on peut consulter le site original :
                    The European Commission has so far recognised Andorra, Argentina, Canada (commercial organisations), Faroe Islands, Guernsey, Israel, Isle of Man, Japan, Jersey, New Zealand, Republic of Korea, Switzerland , the United Kingdom under the GDPR and the LED, the United States (commercial organisations participating in the EU-US Data Privacy Framework) and Uruguay as providing adequate protection.

                    Si tu étais honnête, tu modifierais tes deux commentaires en les biffant et en signalant que tu as fait une erreur.

                    Ton entêtement à nier l’évidence (toujours sans fournir une seule preuve de ce que tu avances) me déçoit.

                    Ch’Pol

                    #131205
                    Member
                    ChPol

                      La documentation française s’enrichit d’une page pour la nouvelle radio d’antiX. Encore une radio ? Oui. Mais celle-là a des flux à jour et donc les stations fonctionnent majoritairement et on n’a pas besoin d’en tester dix pour obtenir un son. Les listes par pays sont choisies automatiquement et un Canadien aura ses radios différentes de celles d’un Belge. Il y a des listes pas catégories et, si on le veut, on peut créer sa liste de radios essentielles très simplement. Donc antixradio dans les dépôts, c’est dans la distribution antiX et seulement là.

                      Ch’Pol

                      #132107
                      Member
                      ChPol

                        SSH-Conduit est une suite d’utilitaires qui permettent d’établir une connexion sécurisée entre un système distant (réseau, poste individuel) et le poste de l’utilisateur. Cette connexion peut permettre de travailler en ligne de commande ou de rattacher un dossier distant au poste de l’utilisateur ou de prendre en main le bureau distant de manière graphique. La page de documentation française d’antiX sur SSH-Conduit est la traduction de la FAQ anglaise rédigée par la communauté d’antiX. Elle est très complète, détaillée et technique. La suite permet d’enregistrer des profils d’utilisation et de les utiliser automatiquement. C’est un programme particulièrement bien pensé, un petit bijou que j’ai été très heureux de découvrir. J’espère que certains lecteurs seront contents de le découvrir aussi et de l’utiliser.

                        Ch’Pol

                        #133003
                        Member
                        ChPol

                          SSH-Conduit le retour. La FAQ d’origine étant très étoffée et demandant un aménagement avec un menu secondaire, n’avait pas été complètement traduite. C’est chose faite avec un paragraphe sur les liaisons VPN et une fin plus construite. L’article est très complet, avec des exemples précis : avec la traduction, c’est encore plus clair ! Merci encore à Rantanplan pour ses corrections. À consulter sur la documentation française d’antiX.

                          #135836
                          Member
                          ChPol

                            zzzFM est devenu le gestionnaire par défaut de la dernière version d’antiX. Si ce n’est pas le programme le plus léger de sa catégorie, c’est un utilitaire dont les fonctionnalités étendues méritent d’être exploitées. Une présentation succincte de zzzFM en français fait le tour du propriétaire de ce programme complexe dans la documentation française d’antiX.

                            #136541
                            Member
                            ChPol

                              La création et la gestion des mots de passe pour sécuriser ses comptes Internet a toujours été un problème. Rantanplan propose une solution élégante, pour la première problématique, avec son interface graphique pour pwgen. Il nous prend par la main pour créer des mots de passe longs et incassables (autrement que par la force brute). Son interface peut être téléchargée sur le site de la documentation française (même page que le lien, paquet Debian en bas).

                              #137255
                              Member
                              ChPol

                                PrivateBin permet d’échanger des données sans que le serveur hébergeant l’application ne puisse avoir connaissance de ces données. Initié à l’origine par Sébastien Sauvage, ce programme libre est gracieusement mis à disposition par des volontaires altruistes qui permettent à tout le monde d’échanger des messages chiffrés. Un nouvel article dans la documentation française d’antiX permet de comprendre et d’utiliser facilement des « instances » pour ses échanges sécurisés.

                                #138705
                                Member
                                ChPol

                                  Searchmonkey, comme le laisse partiellement deviner son nom, permet de rechercher dans son poste de travail des fichiers avec de nombreux critères différents : le nom (au moins partiel), la date de création (après une date et avant une autre date), le répertoire de départ, la taille. Petite cerise sur le gâteau, il permet aussi de chercher une chaîne de caractères dans les fichiers, et cela, avec une vélocité acceptable sur un vieil ordinateur.

                                  Une revue complète de Searchmonkey, toujours en français, est disponible sur la documentation française d’antiX.

                                  Bonne lecture

                                Viewing 15 posts - 16 through 30 (of 35 total)
                                • You must be logged in to reply to this topic.